Kapalabhati

January 17, 2016

La respiration yogique ou pranayama revitalise le corps, calme les émotions et amène une grande clarté mentale.

Kapalabhati s’inscrit parfaitement dans notre programme de détox du mois de janvier !

 

Kapalabhati - respiration du crâne brillant - est un exercice qui nettoie le système respiratoire: nez, fosses nasales, sinus, poumons. Il augmente et renforce la capacité pulmonaire. Les poumons sont vidés de l'air stagnant, le corps élime les impuretés. L’apport accru en oxygène dans le sang stimule le renouvellement cellulaire. Le mouvement du diaphragme et les contractions abdominales massent l’estomac, le foie, la rate, le pancréas et le cœur, ce qui améliore la digestion.

La pratique régulière de kapalabhati stimule le psychisme et favorise un état de joie et d’optimisme.

 

La technique

 

Les pompes respiratoires

En position assise stable et confortable, dos et tête droite sans tension, portez votre attention sur votre souffle, suivez mentalement le chemin de l'air des narines au ventre et du ventre aux narines.

Engagez moola bandha, la contraction du périnée et du sphincter anal, qui favorisera la position stable et verticale du dos. Prenez 2 ou 3 respirations profondes. Puis, après une inspiration, contractez rapidement les muscles abdominaux, ce qui fait remonter le diaphragme et chasse l’air des poumons avec force. Relâchez les muscles abdominaux, ce qui permet au diaphragme de redescendre : l’inspiration est passive, les poumons se regonflent  seuls. Puis, on répète ce mouvement : seuls les muscles abdominaux travaillent, le reste du corps est immobile, détendu. Un rythme assez rapide et un travail musculaire modéré permettent de faire un cycle de 50 à 100 pompes.

 

La rétention

Finissez par une expiration, puis faites 1 ou 2 respirations profondes, calmes et agréables. Inspirez confortablement, aux ¾ des poumons, engagez moola bandha, puis jalandhara bandha (menton dans le creux de la gorge) et retenez votre souffle pendant quelques secondes, la rétention doit être très confortable. Puis relâchez les bandhas et reprenez quelques respirations calmes et profondes avant d’entamer un autre cycle.

 

Vous pouvez pratiquer 3 cycles quotidiennement. Excellente assurance contre les rhumes, sinusites et autres petits soucis de l’hiver !

 

Ses effets stimulants font déconseiller kapalabhati le soir avant de se coucher. Et il est complètement proscrit en cas de crise d’asthme et pendant la grossesse.

 

Bonne pratique à tous !

 

 

Please reload

 Posts a l'affiche

Vive la rentrée!

August 30, 2016

1/8
Please reload

Posts récents

January 6, 2019

January 2, 2018

August 30, 2016

Please reload

Archives
Please reload

Recherche par mots clefs